Agenda

Article en vedette

Collecte des déchets organiques de cuisine dans les recyparcs et dans les points d’apport volontaire Ipalle

Collecte des déchets de cuisine : uniquement en vrac ou dans les sacs Ipalle

 

Que cela soit dans les recyparcs ou dans les points d’apport volontaire, les déchets de cuisine ne peuvent être déposés qu’en vrac ou dans les sacs adaptés vendus par Ipalle dans les recyparcs.

 

Les personnes qui n’ont pas la possibilité de composter leurs déchets organiques de cuisine à domicile peuvent alléger leurs sacs-poubelle en les déposant dans l’un des 26 recyparcs Ipalle, ou encore dans l’un des 68 points d’apport volontaire situés le long des voiries en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut. Pour rappel, les points d’apport volontaire sont des conteneurs enterrés placés dans l’espace public, accessibles gratuitement et 7 jours sur 7.

 

Sont acceptés dans le cadre de cette collecte des déchets organiques, les déchets de cuisine comme les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas, le marc de café, les essuietout et mouchoirs usagés en papier… Les litières sont également reprises, à condition qu’elles soient biodégradables (paille, copeaux ou granulés de bois…) : les litières minérales doivent quant à elles être jetées dans le sac-poubelle car elles sont néfastes pour le traitement qui suit.

 

PAV 2

 

 

Ipalle rappelle que les déchets de cuisine peuvent être déposés dans les conteneurs uniquement en vrac ou dans les sacs adaptés vendus par Ipalle dans les recyparcs, aucun autre emballage n’étant accepté.

 

Les emplacements des points d’apport volontaire et la liste des déchets acceptés et refusés sont disponibles sur www.ipalle.be.

 

Voir le communiqué d'IPALLE

Bulletin du PCDN

Retrouvez ici le bulletin du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN)

Chats errants

Campagne de stérilisation des chats errants

Sachant qu’un chat peut donner jusqu’à 8 chatons par an, la problématique des chats errants n’est pas négligeable. C’est pourquoi la Ville de Chièvres a mis en place depuis 2014 plusieurs campagnes de stérilisation des chats errants en vue de limiter leur prolifération ainsi que les nuisances causées par ceux-ci (salissures, dégradations, nuisances sonores, …).

 

Chat errant ?

Un chat qui n’a pas ou plus de propriétaire, qui reste maître de ses déplacements et de sa reproduction et peuple, entre autres, les squares et terrains vagues.

 

Si vous constatez la présence de chats errants dans votre quartier :

* remplir un certificat attestant qu'il s'agit biend 'un chat errant. Celui-ci devra être cosigné par plusieurs voisins

* apporter le chat errant chez l'un de nos vétérinaires partenaires repris ci-après (se munir du certificat que vous aurez signé ainsi que plusieurs voisins)

- Cabinet Jonckers-Thoumsin, rue de Condé 4 à Chièvres - tél. 068/65 74 68

- Docteur Sylvie Motquin, rue de Leuze 25 à Tongre Saint Martin - GSM 0475/733367

- Docteur Amélie Henkes, rue de la Quemogne 33 à Huissignies - tél. 069/84 46 90

* relâcher le chat stérilisé à l'endroit de sa capture

 

Prêt de la  cage de capture

Afin de faciliter la capture de ces chats, la Ville de Chièvres met à votre disposition une cage de capture sur simple demande auprès de  notre Service Environnement et contre une caution de 50 euros.

 

Contact

Service environnement : 068/65 68 20 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Formulaire de demande : Télécharger

 

Le règlement général de police

Voici le Règlement Général de Police de notre belle Ville de Chièvres.

Il ne s'agit pas de commandements ou de normes abstraites mais bien d'un outil favorisant la cohésion sociale et la construction du vivre ensemble dans le respect de chacun. 

Chièvres est une commune rurale de 47 km2 dont plus de 80% du territoire est occupé par l'agriculture. A coté de celà, une certaine réurbanisation du territoire se développe ou des citadins de grandes villes viennent y chercher la tranquillité de notre campagne.

Plus que jamais un territoire comme le nôtre accueillant une telle diversité de population doit disposer de règles permettant le respect de chacun.

La commune est le niveau le plus proche du citoyen. Son rôle, notamment, en matière d’organisation des politiques de prévention et de sécurité est donc primordial. 

Ce règlement est très large. Il règlemente notamment le respect du voisinage, l'entretien des trottoirs, l’enlèvement d'immondices, les règles du marché hebdomadaire, de pulvérisation, de détention de chiens, d'utilisation de tondeuses le dimanche matin, etc. 

Il a notamment pour objectif de :

-  Contribuer au sentiment de sécurité, avec un accent particulier sur le dialogue et la prévention. 

-  Préserver l’hospitalité des lieux et des espaces publics et ainsi améliorer la qualité de vie des citoyens.

Tout en maintenant les particularités propres de Chièvres et de ses villages, ce règlement est le résultat d’une synergie constante avec la zone de police, à savoir un territoire allant d'Enghien à Jurbise, en passant par Silly, Brugelette et Lens en vue d’ une uniformisation territoriale de règles pour une gestion plus coordonnée, efficiente et réfléchie.

En résumé, grâce à ces règles du "bien vivre ensemble" citoyens de Chièvres et venant de tous horizons peuvent vivre en parfaite harmonie au sein de notre belle cité.

Grâce à ces règles, Chièvres restera donc une Ville où il fait bon vivre ! 

 

Le Bourgmestre, 

Bruno LEFEBVRE